L’atelier de l’école buissonnière

De l’idée au lancement

Depuis pas mal d’années, l’idée me trottait en tête...
Etendre mes activité de psychomotricité relationnelle à une vraie petite "école" maternelle, voire primaire, avec 1 (ou 2) groupes verticaux (2 à +/- 5 ans et +/- 6 à 9 ans), sans aucun programme imposé, considérant que chaque enfant, dont la motivation intrinsèque est le principal moteur, est le meilleur expert de son développement, dès le moment où il est placé dans un environnement riche de diversité et accompagné (parfois stimulé) avec bienveillance, dans un cadre de respect mutuel.

Aujourd’hui, c’est décidé !
Après une longue réflexion et diverses démarches avec d’autres passionné(e)s d’éducation
, je laisse mes collègues poursuivre le projet d’école alternative subsidiée à laquelle nous rêvons pour septembre 2018, et mets tout en oeuvre pour ouvrir, dès septembre 2017, les mains totalement libre de toutes contraintes institutionnelles, une petite école expérimentale.

Ce lieu d’accueil chaleureux, de dimension familiale, ouvert en permanence (période scolaire et vacances) accueillera les enfants selon un horaire en partie libre pour s’adapter aux besoins de toutes les familles. Les enfants feront ce qui les intéressent personnellement, au rythme qui leur convient, en suivant leur curiosité naturelle et en développant leur autonomie, posant des questions ou demandant de l’aide aux adultes qui seront disponibles pour cet accompagnement.

Un environnement bien pensé permettant de nombreuses activités (salle de psychomotricité, musique et danse ; pièce pour petits bricolages, jeux de société et apprentissages cognitifs ; autre pièce calme pour lecture, méditation, groupes de paroles et repos ; atelier de peinture et modelage ; atelier de bricolage bois et mécanique ; jardin et potager ; excursions régulières dans la nature, ... ), pour de multiples apprentissages spontanés et autonomes dans le plaisir et le respect de soi-même.

Bien sûr, la limite de notre liberté est celle des autres et le respect que nous leur devons ainsi qu’à notre environnement. A ce niveau, un cadre équilibré est imposé avec beaucoup de bienveillance et complété par des cercles de parole démocratiques où l’on élabore ou modifie ensemble les règles de vie commune. Les groupes se veulent hétérogènes point de vue âge, sexe et culture et les activités sont proposées dans différentes langues (chansons pour les petits, lectures, jeux ou discussions pour les plus grands). La sécurité affective est assurée par un adulte quasi permanent et la diversité et la qualité des activités, grâce à plusieurs intervenants aux personnalités volontairement différentes, spécialisés dans leur domaine. D’autre part, dans ce lieu, les enfants sont stimulés à la prise d’initiative, éveillés à l’esprit critique et hautement protégés de toutes manipulations publicitaires, dogmatiques et de tout stéréotype. Ils participent activement à la préparation de collations (ou repas) sain(e)s élaborés entre autre à partir des récoltes du potager.

"Vivre d’amour et d’eau fraiche" est, non seulement possible, mais excellent pour la santé physique et mentale ! Des enfants heureux au quotidien n’ont en outre aucun besoin ni de sucreries, chips ou sodas, ni de cadeaux, ni de vacances lointaines. Juste de bons amis, créatifs et solidaires et du matériel pour réaliser LEURS projets !

- Thérèse De Vriendt